"la science de l'intention" de Lynne McTaggart

Publié le 3 Février 2010

LA SCIENCE DE L’INTENTION

De Lynne McTaggart.

J’ai découvert ce livre et son auteur au « hasard » de mes recherches pour mieux comprendre, pratiquer et transmettre les outils du pouvoir de la pensée.

Je désire partager avec vous cette rencontre, qui me permet de faire encore un pas supplémentaire dans le fonctionnement de la création. J’espère que vous y trouverez autant de plaisir et de passion que moi.

Voici quelques extraits de l’introduction du livre, vous pourrez aussi retrouver Lynne McTaggart sur son site : www. Theintentionexperiment.com. vous y découvrirez les expériences auxquelles, elle vous propose de participer, pour ensemble vérifier scientifiquement le pouvoir de la pensée.

« cet ouvrage complète un projet inachevé qui débuta en 2001 lorsque je publiai un livre intitulé LE CHAMP-de la cohérence universelle- tandis que je tentais de trouver une explication scientifique à l’homéopathie et à la guérison spirituelle, j’avais alors par inadvertance découvert les éléments essentiels d’une nouvelle science.

Au cours de mes recherches, je suis tombée sur une bande de scientifiques avant-gardistes qui avaient consacré de nombreuses années à réexaminer la physique quantique et ses extraordinaires implications.

Ces questions qui représentaient le champ du point zéro, concernaient l’extraordinaires champ quantique généré par les incessants mouvements d’énergie entre les particules subatomiques. L’existence de ce champ implique que l’ensemble da la matière dans l’univers est connecté au niveau subatomique grâce à de continuels champs d’énergie quantique.

D’autres observations démontrent que, fondamentalement, chacun de nous est une masse compacte d’énergie pulsante en constante interaction avec cette vaste mer d’énergie.

Mais la corroboration la plus hérétique de toutes concerne le rôle de la conscience. Les expériences soigneusement conçues menées par ces scientifiques semblent indiquer que la conscience  est une « substance » présente hors limites de notre corps – une forme d’énergie hautement ordonnée ayant la faculté de transformer la matière physique. Le simple fait de concentrer ses pensées sur un objectif précis semble pouvoir exercer une influence sur des machines, des cellules et même des organismes multicellulaires complexes comme les êtres humains. Ce pouvoir de l’esprit sur la matière se révèle même capable de traverser l’espace et le temps.

Dans « le champ », j’ai essayé de comprendre toutes les idées résultant de ces expériences disparates et de les synthétiser en une théorie généralisée. J’y présentais l’image d’un univers interconnecté, ainsi qu’une explication scientifique de plusieurs des mystères humains les plus profonds, allant de la médecine alternative et de la guérison spirituelle aux perceptions extrasensorielles et à l’inconscient. ..

Le fait d’orienter ses pensées vers un objectif précis –ce que les scientifiques appellent « l’intention » ou « l’intentionnalité » semble produire une énergie assez puissante pour transformer la réalité physique. Une simple pensée aurait donc le pouvoir de changer le monde…

Les implications de ces données étaient troublantes. Devrions-nous constamment surveiller chacune de nos pensées ? Une vision pessimiste du monde pouvait-elle être une prédiction qui se réalise d’elle-même ? toutes nos pesées négatives, issues d’un continuel dialogue intérieur rempli de jugements et de critiques, avaient-elles un effet hors de nos têtes ?

Certaines conditions amélioraient-elles nos chances d’avoir un meilleur effet avec nos pensées ? une pensée peut-elle chaque fois exercer son effet, ou bien faut-il être soi-même dans de bonnes dispositions, tout comme l’objet de notre attention et même l’univers tout entier ? si toute chose affecte toutes les autres au même instant, cela ne neutralise-t-il pas tout effet réel ?

Que se passe-t-il lorsqu’un certain nombre de personnes ont la même pensée au même moment ? Cela peut-il donner lieu à un effet encore plus important que la pensée générée par un seul individu ? Un groupe de personnes ayant l’intention de focaliser leurs pensées sur une chose doit-il atteindre un seuil minimal pour qu’un effet plus puissant soit exercé ? L’effet de l’intention dépend-il de la « chose » -plus un groupe est grand, plus l’effet sera marqué ?..

Pour tenter de répondre à ses questions, je me suis une fois de plus tournée vers la science, fouillant la littérature pour tenter de découvrir des études sur la guérison à distance et d’autres formes psychokinésie illustrant le pouvoir de l’esprit sur la matière. Je me suis adressée à des scientifiques qui avaient mené des expériences pour évaluer comment les pensées peuvent avoir un effet sur la matière…. »

Je vous invite à lire le livre de Lynne McTaggart et si vous le désirez, à vous inscrire, comme moi, sur son site pour participer aux expériences qu’elle propose de partager à travers le monde.

Alors « bonne création » !

A bientôt Marie José

 

 

 

 

Rédigé par Marie Jose A

Publié dans #NOTRE MONDE : LE MONDE MATERIALISE

Repost 0
Commenter cet article

(Clovis Simard,phD) 12/03/2011 13:15


Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-17: MARIE ! OUI, LA MÈRE DE DIEU !

LA GOUTTE DE LA MER ! THÉORÈME DE MARIE

Mathématiques d'EULER.

Cordialement

Clovis Simard