LA PENSEE EN ACTION /5

Publié le 1 Juin 2010

EXPLORER LA PENSEE CREATRICE EN 7 SEMAINES/ SEMAINE  5

 

140px-Auguste Rodin - Grubleren 2005-02

COMMENT BATIR UN PLAN D’ACTION ?

 

 

Pour organiser un plan d’action, il est important qu’il y ait cohérence entre ce que nous désirons et ce que nous ressentons. Le fait de désirer quelque chose doit correspondre à un vrai besoin. Un vrai besoin est l’expression d’un sentiment de manque. Il nous fait ressentir un tel état de manque envers ce qui nous paraît nécessaire et indispensable.

 

Un besoin nous fait ressentir la nécessité et l’utilité d’obtenir quelque chose qui nous manque. Alors, si le besoin ne répond pas à ce qui nous semble important et nécessaire pour se sentir comblé, heureux et en harmonie avec la vie, c’est que le besoin est trompeur et qu’il est probablement le reflet de notre égo, de notre recherche désespérée de posséder, de prouver, d’être aimé, reconnu….

 

Exercice pratique :

 

1.     Pendant une journée, donnez la priorité à votre objectif, à votre projet. Ecrivez, dans votre journal « je pense », toutes les idées et les pensées qui viennent à ce sujet. Faites-en une priorité ! inscrivez vos impressions, vos idées et l’orientation que vous désirez que votre projet prenne. Notez aussi vos commentaires, les objectifs et les bénéfices que vous désirez en retirer. Enfin, donnez le plus de temps possible à structurer votre projet. Servez-vous de tous les éléments que vous avez à votre disposition durant cette journée. Réfléchissez, concentrez-vous. Prenez des pauses pour laisser mûrir vos idées. Reprenez vos écrits. Relisez-les. Enfin, réservez-vous une journée entière au cours de laquelle. Votre priorité est votre projet, votre besoin de concrétisation.

Ensuite, laissez de côté votre journal pendant 2 jours

 

 

2.     La troisième journée, reprenez –le au tout début, relisez ce que vous avez écrit initialement et comparez les deux formulations –de votre projet- de votre besoin de réalisation.

Pendant cette journée, prenez le temps de souligner ce qui vous semble cohérent, semblable et dans la même ligne de pensée. Relevez, dans ces deux formulations, ce qui vous apparaît évident et qui doit aboutir au même résultat. Revoyez ce qu’a été le début de votre projet et de votre objectif et constatez l’orientation que vous êtes en mesure de lui donner maintenant. Après avoir appris à structurer votre projet, vous verrez la différence. Vous serez en mesure alors d’observer si vous faites preuve de cohérence entre ce que vous désirez vraiment, le plan d’action que vous mettez en place, pour le réaliser et votre objectif de départ. Ceci est un exercice très efficace. Il est important de vérifier votre cohérence, votre stabilité dans votre recherche de combler un véritable besoin.

 

 

3.     Pendant une autre journée, inscrivez vos idées, votre plan d’action, votre façon de « voir » la réalisation de votre besoin sur une feuille à part de votre carnet. Ecrivez votre besoin. Ecrivez le lus possible sur ce que vous désirez obtenir, sur votre vision du projet, sur ce que vous ressentez et pensez à ce moment. N’allez pas consulter votre projet initial. Laissez-vous inspirer pendant la journée puis mettez vos écrits de côté.

Laissez encore passer une journée.

 

 

4.     A la 2ème journée, reprenez votre feuille et votre journal et soulignez ce qui vous semble cohérent, ce qui est demeuré stable dans votre projet, ce qui n’a pas changé. En comparant les deux écrits, vérifiez l’orientation, les changements ou la transformation qui ont agi sur votre projet depuis le début et réorganisez votre plan d’action, la structure et l’organisation que vous désirez donner à votre besoin.

 

Prenez aussi le temps de ressentir si le besoin est toujours important, prioritaire et utile pour vous. S’il suscite une nécessité, un besoin de combler un vide, un manque, etc… il importe de reconnaître si votre objectif est toujours cohérent, s’il répond toujours à une besoin véritable, si vous devez continuer à le soutenir, à le garder stable. Vous devez-vous questionner pour savoir si votre besoin de réalisation est toujours le même, si celui-ci n’a pas évolué à travers vos réflexion, vos recherches et votre structuration.

 

 

5.     Durant une journée, prenez le temps de réfléchir sur ce que vous considérer comme étant un besoin, une nécessité dans votre vie ou un manque à combler. Pendant cette journée, priorisez vos besoin. Ecrivez tout ce que vous ressentez qui peut avoir un lien direct avec votre objectif initial.

Travaillez sur la notion de priorisez cette facette de votre objectif. Inscrivez tout ce qui vous semble important sur une feuille séparée de votre  carnet de pensées. Laissez passer 1 jour sans trop réfléchir à ce sujet.

 

 

6.     A la troisième journée, reprenez votre journal, votre objectif et vérifiez les écrits et les réflexions que vous avez inscrits sur une feuille à part. observez si le besoin initial que vous avez énoncé et sur lequel vous avez commencé à construire votre projet est toujours valable et cohérent avec ce que vous ressentez maintenant. Faites vos observations et rectifiez la trajectoire de votre objectif si nécessaire.

 

La stabilité et la cohérence entre ce que vous avez déjà mis en place et commencé à structurer et le ressenti de votre besoin actuel doivent avoir un lien, un point commun, une orientation ayant un même objectif et se rapportant aux bénéfices, avantages ou plaisirs. La pensée deviendra alors un outil efficace et créatif. Vous reconnaîtrez aussi les progrès qu’ont faits vos pensées. Vous constaterez également l’évolution de votre besoin qui, étaient mieux identifié, reprendra toute son importance.

 

Prochain rendez-vous : nous verrons que plusieurs outils sont mis à notre disposition pour nous aider à concrétiser nos objectifs.

 

A Bientôt …. Marie José30gxygd1.gif

 

et n'oubliez pas vous retrouverez cet accompagnement et d'autres sur le site d'Agathe Raymond...

 

Rédigé par Marie Jose A

Publié dans #LA PENSEE EN ACTION atelier en 7 semaines

Repost 0
Commenter cet article