CONFIANCE EN SOI : "je suis une belle personne"

Publié le 10 Février 2011

JE SUIS UNE BELLE PERSONNE

Etes-vous capable de dire devant un groupe : « je suis une belle personne ». ?

Essayez, entraînez-vous en choisissant un groupe bien-vaillant.

Je me traite bien !

Lorsque vous recevez quelqu’un que vous aimez, vous cherchez à lui faire plaisir et à créer pour elle ou pour lui une expérience agréable. Faites-le pour vous-même.

 

    Voici quelques idées pour vous aider :

  • ·        Au niveau physique :
    • §  Prenez soin de votre corps : massages, hammam, séance de relaxation, gymnastique douce, stretching, yoga, danse….. repos, sommeil.
    • §  Développez vos cinq sens :
      • o   prenez un bain relaxant ou une douche, en portant attention à toutes les parties de votre corps, et aux ressentis.
      • o   Savourez le goût des mets que vous aimez, respirez à plein poumons dans la nature, soyez en contact avec les sensations fines que procurent vos cinq sens : un beau voyage, une musique relaxante, des caresses à partager, un parfum délicat, un met à savourer. Ayez une alimentation saine et équilibrée, faites de l’exercice physique, c’est une façon de vous respecter en respectant votre corps.
  • ·        Au niveau émotionnel, psychologique et intellectuel : écoutez vos besoins, reconnaissez-les et exprimez-les.
    • o   parlez-vous avec gentillesse, félicites-vous, encouragez-vous. Lorsque vous êtes avec d’autres personnes, parlez de vous avec bienveillance et traitez-vous avec respect et dignité.
    • o   Chantez seule à tue-tête dans votre voiture, dans la nature ou …. Avec une chorale.
    • o   Participez à un club du rire. Le rire provoqué ou spontané produit des endorphines (hormones du bonheur).
    • o   Pratiquez l’humour et pas l’ironie (l’humour est drôle pour tout le monde, alors que l’ironie se pratique aux dépens de quelqu’un)
    • o   Lâchez prise, arrêtez de retourner vos soucis dans votre tête ou de calculer le coût de la vie : méditez, appréciez vos ébats amoureux ou vos tête à tête avec une fleur.
    • o   Lorsque vous avez réussi quelque chose, éprouvez de la gratitude envers vous-même et envers les personnes qui ont contribué à votre réussite. Soyez généreux, partagez vos succès.
  • ·        Au niveau spirituel :
    • o   méditez, priez, si vous pratiquez une religion, faites une retraite silencieuse
    • o   pratiquez un art (musique, dessin, peinture, modelage, sculpture, chant, poésie)
    • o   contactez la nature, vivez le moment présent avec le sentiment d’appartenir à un tout.
    • o   Prenez conscience de cette partie divine qui est en chacun d’entre nous et qui nous rend uniques. Reconnaissez-la chez les autres.
    • o   Ressentez cette émotion toute particulière qui vous touche dans une rencontre « d’âme à âme »

 

Qu’est-ce que s’aimer ?

L’amour de soi n’est pas de l’égoïsme, cette maladie du mental émotif. S’aimer veut dire ne pas se juger, ne pas s’en vouloir, laisser être ce qui est, s’accepter assez pour ne plus avoir à chercher administration, approbation. Cela veut dire que j’aime ce que j’ai été dans mon enfance, dans mon adolescence, cet être peureux qui ne savait pas que faire pour être aimé.

C’est parce qu’on ne s’aime pas  que l’on est égoïste. Quand on n’a pas obtenu d’être aimé comme il faut, on cherche à ramener les être vers soi, à les soumettre, à s’en servir comme appuis et béquilles. On est égoïste dans la mesure où l’on n’a pas été satisfait, où l’on n’est pas assez aimé.

Mais comme personne ne peut nous aimer autant qu’on le voudrait, on est toujours insatisfait. Il n’y a que moi qui puisse m’aimer assez pour ne pas me reprocher mes défauts détestables (« quel con je suis, comme j’ai été naïf, cd que je suis bête…). Je voudrais être comme j’avais rêvé à quinze ans : invincible, inatachable, séduisant, le plus beau et le plus talentueux. Mais cela n’a pas été et, si j’en rêve toujours, c’est que je ne m’accepte pas. Personne ne peut le faire sauf moi. Personne ne peut me réveiller sauf moi.

« L’amour commence pas soi-même. On le dit, du reste : « charité bien ordonnée commence par soi-même ». Le modèle, la source, le point de départ, c’est l’amour de soi, le respect absolu de ce qui nous constitue, l’admission de tout ce qui fait notre vie. Le « oui » complet. Se permettre d’être comme on est. Se donner la permission d’être unique et différent. Pas de culpabilité, pas de souffrance, pas d’auto-piété. Tout cela, c’est se haïr. C’est ça l’égoïsme, c’est être retourné sur soi.

S’aimer, c’est s’être si bien accepté qu’on n’a plus à s’en occuper. Spontanément, on se retourne vers les autres. » Placide Gaboury, extrait de « Pensées pour les jours ordinaires ».

 

 ("50 bonnes faços de renforcer estime et confiance en soi avec la PNL". Josiane de Saint Paul et Chfistiane larabi)

 

 

 

 

 

Rédigé par Marie Jose A

Publié dans #"coaching" exercices à faire et à refaire

Repost 0
Commenter cet article