CE QUE JE CROIS

Publié le 23 Mars 2010

30gxygd1.gifBonjour !

Hello comment c’est passé votre week end ? Où plutôt quelle couleur avez-vous choisi pour regarder la vie ce week end ?

Cette couleur vous plaît ? Ok ….. Vous savez ce qui vous reste à faire ….. à vous de choisir !

 

Aujourd’hui j’ai envie de communiquer avec vous. Vous avez assez de travail...

Un texte à lire :

Ce que je crois

La vie est très simple : ce que vous semez, vous le récoltez.

Je crois que nous sommes tous responsables de toutes les expériences de notre vie, les meilleurs comme les pires. Toute pensée que nous créons crée notre avenir. Chacun de nous crée ses expériences pas les pensées qu’il a et par les paroles qu’il prononce.

Les croyances sont des idées et des pensées que nos acceptons comme étant la réalité. Ce que nous pensons de nous-mêmes et du monde devient vrai pour nous. Ce que nous choisissons de croire peut élargir et enrichir notre univers. Chaque jour peut être une expérience excitante, joyeuse, pleine d’espoir, ou une expérience triste, limitant  et douloureuse.

Deux personnes vivant dans le même monde, dans es mêmes conditions, peuvent voir la vie de manière différente. Qu’est-ce qui est capable de nous faire passer d’un monde dans l’autre ? je suis persuadée que ce sont nos croyances. Lorsque nous avons décidé de changer les structures primaires de nos croyances, nous voyons notre vie changer u tout au tout.

Quelles que soient vos croyances à propos de vous-même et du monde, souvenez-vous que ce ne sont que des pensées et que les pensées peuvent être changées. Vous n’êtes probablement pas d’accord avec toutes les idées que je vous propose d’explorer. Certaines vous paraissent peut-être inhabituelles, vous le savez, vous n’êtes pas obligé de les adopter toutes, mais testez-les. Vous trouvez peut être certaines techniques trop simplistes ou curieuses, et vous doutez qu’elles marchent pour vous. Je vous demande seulement d’essayer.

Notre subconscient accepte tout ce que nous choisissons de croire. « la Puissance Universelle de LA VIE, ne nous juge ni ne nous critique jamais. Elle nous accepte simplement tels que nous sommes. Si vous acceptez une croyance limitante, elle deviendra réalité pour vous.

Souvenez-vous que nous n’avons à faire qu’à des pensées et que celles-ci peuvent être changées. Le choix des pensées est illimité et le point de pouvoir est toujours le moment présent.

A quoi pensez-vous à ce moment même ? Est-ce positif ou négatif ? Avez-vous envie que cette pensée devienne créatrice de votre avenir.

Enfants, nous avons appris des choses sur nous-mêmes, sur les autres, et sur la vie à partir des réactions des adultes qui nous entouraient. C’est pourquoi, pour la plupart, nous avons des idées sur ce que nous sommes qui ne sont pas les nôtres, ainsi que de nombreux principe sur la façon dont la vie devrait être vécue. Si vous avez vécu avec des gens qui étaient malheureux, qui avaient peur ou honte, qui se mettaient en colère, vous avez appris beaucoup de choses sur vous et sur votre univers …. Et bien souvent des choses auxquelles vous ne pensez pas obligatoirement être en corrélation. Car fonctionner à « l’envers » de ce qui nous éduquer, c’est encore « être » en fonction d’eux.

En grandissant, nous avons  tendance à recréer l’environnement émotionnel de notre vie familiale précoce, ainsi qu’à reproduire dans nos relations celles que nous avions avec note mère et notre père. Si nous avons été critiqués &tant enfant, nous recherchons dans notre vie adulte ceux qui imiteront ce comportement. Si enfant nous nous sommes sentis félicités, aimés, et encouragés, nous recréeront ce comportement. Je dis bien « sentis ». Car bien souvent c’est un jugement que nous avons porté sur telle ou telle action qui déclenché NOTRE RESSENTI. il n’est pas obligatoirement le même que celui de mon frère, ma sœur….

Je ne vous encourage pas à blâmer vos parents. Nous sommes tous des victimes de victimes. Ils ne pouvaient pas vous enseigner quelque chose qu’ils ignoraient. Nous sommes des êtres d’apprentissage par la répétition.

Si votre père et votre mère ne savait pas s’aimer eux-mêmes, il leur était impossible de vous apprendre à le faire.

Ils agissaient du mieux avec les informations qu’ils avaient. Pensez une minute à la façon dont ils avaient été élevés. Si vous désirez mieux les comprendre, je vous suggère de leur demandez de vous parler de leur enfance. Ils vous diront « l’enfance qu’ils ont vécue ». La leur, celle qui leur correspond.

Ne vous contentez pas d’écouter ce qu’ils vous disent, mais notez aussi ce qu’il se passe en eux pendant qu’ils parlent. Comment est le langage de leur corps ? Sont-ils capables d’entrer en contact visuel avec vous ? Regardez-les dans les yeux, et voyez si vous pouvez trouver leur enfant intérieur. Vous ne le verrez peut-être que pendant une fraction de seconde, mais cela peut vous révéler des informations intéressantes.

Je crois que nous choisissons nos parents. Je crois que nous avons décidé de nous « incarner sur cette Terre » à un moment et dans un lieu bien précis. Nous sommes venus ici pour apprendre des leçons spécifiques. Nous sommes des manifestations de la VIE. Nous sommes ces expériences pour grandir, se développer.

Revenons à LA PENSEE. Nous n’avons à faire qu’à une pensée et la pensée peut-être changé. Quel que soit le problème, vos expériences sont les effets extérieurs de pensées intérieures. Même la haie de vous-même est une pensée que vous avez à propos de vous-même. Cette pensée produit un sentiment et vous prenez ce « sentiment », ce ressenti, pour VOUS. Mais si vous n’avez pas cette pensée, vous n’avez pas ce sentiment. Et si vous n’avez pas ce sentiment, vous n’avez pas le ressenti de vous qui y correspond, et VOUS VOUS SENTEZ ET VOUS VIVEZ DIFFEREMMENT


Nous n’avons à faire qu’à une pensée, une pensée peut être changée
.

Quel que soit le problème, vos expériences sont les effets extérieurs de pensées intérieures. Le passé n’a aucun pouvoir sur nous, à part celui que nous décidons de lui donner.

Le temps depuis lequel nous avons un schéma négatif importe peu. Nous pouvons être libres à l’instant même

Que vous le croyez ou pas, nous choisissons nos pensées. En général, nous ressassons toujours la même pensée, de sorte que nous n’avons pas l’impression de la choisir, « elle s’impose à nous ».

Nos pensées sont des « connexions neuronales ». Ce sont « des sentiers, des routes, des autoroutes, de connexions électriques. Plus nous avons la même forme pensée, plus nous utilisons le même circuit, et plus nous l’utilisons et plus nous l’utilisons, et plus il se renforce ….. Et plus il se renforce, plus il « fait autorité ». Et en effet, plus c’est ce circuit qui s’impose à nous : plus nous avons toujours la même forme pensée ! Circuit fermé …. Chien qui se mort la queue …. Spirale sans fin …. Cercle vicieux …. Appelez-la comme vous voulez. Le fait est là, plus vous utilisez un circuit de pensée, plus vous le renforcez.

Pourtant, au départ, cette pensée, nous l’avons choisi, nous avons sélectionné cette pensée parmi des milliers d’autres possibles.

Nous pouvons refuser certaines pensées. Combien de fois avez-vous refusé d’avoir une pensée positive à propose de vous-même ? Vous pouvez aussi refuser d’avoir une pensée négative.

La pensée la plus fondamentale qui revient est : « je ne suis pas assez bien ». Presque tous les gens que je connais ou que j’ai accompagnés souffrent de « haines d’eux-mêmes », ou de culpabilité à un degré ou à un autre –et je n’étais pas différente-

« Je ne suis passez bien, je n’en fais pas assez, je ne mérite pas cela … ». Consciemment ou inconsciemment, voilà ce que la majorité d’entre nous pensons de nous-mêmes.

Mais vous n’êtes pas assez bien pour qui ? Et selon les critères de qui ?

D’après moi, le ressentiment, la critique, la culpabilité, et la peur sont à l’origine de la plupart des problèmes que nous connaissons en nous-mêmes et dans notre vie. Je dirais même qu’ils sont à l’origine de la plupart des problèmes de la vie.

Ces sentiments viennent du fait que nous blâmons les autres et ne prenons pas la responsabilité de nos propres expériences. Si nous sommes responsables de tout ce qui arrive dans notre vie, il n’y a personne à blâmer. Tout ce qui arrive « là dehors », n’est que le miroir de notre pensée intérieure.

Je ne cherche pas d’excuse aux mauvais comportements d’autrui, car si je suis totalement responsable de ma vie, chacun l’est également. En prenant à 100% la responsabilité de mes pensées et donc de mes actes et de ma vie, je laisse l’autre totalement responsable à 100% des siennes. Je deviens une personne à 100% libre et je redonne sa liberté à 100% à l’autre.

C’est notre système de croyances qui attire ce type de comportement. En nous une pensée attire les personnes qui ne se conduisent pas correctement. Mon schéma de pensée va déclencher en moi des réactions qui vont envoyer des messages. Si je pense que les gens ne font qu’abuser de moi, c’est mon schéma, si je change la pensée qui attire ces comportements, ils cesseront 

Nous pouvons changer notre attitude envers le passé. Il fini et terminé. Il ne peut-être modifié. Mais nous pouvons changer nos pensées à propos du passé. Comme il est stupide de nous punir dans le présent parce que quelqu’un nous as fait du mal il y a très longtemps. Si nous choisissons de croire que nous sommes des victimes impuissantes et que tout est désespéré, l’univers et notre cerveau, nous soutiendront dans cette croyance. Nos pires opinions de nous-mêmes seront confirmées.

Si nous continuons à nous entêter dans un schéma de pensée sur « un évènement du passé », qui nous fait nous sentir malheureux, c’est notre droit, c’est notre choix. Si nous décidons de continuer à nous sentir malheureux, ici et maintenant, 20 ans après, par ce que nous voulons à tout pris continuer à penser ce que nous pensons …. C’est parfait.

Comme le disait Henry Ford : « si vous pensez que vous pouvez, vous avez raisons … si vous pensez que vous ne pouvez pas, vous avez raison… »

Si nous choisissons de « croire » que nous sommes responsables de nos expériences, du bien et du soi-disant mal, nous avons la possibilité de dépasser les conséquences du passé.

Nous pouvons changer. Nous pouvons être libres.

Le chemin vers la liberté passe par le pardon. Nous pouvons ne pas savoir comment pardonner, ni comment nous pardonner, nous pouvons aussi ne pas vouloir pardonner. Mais si nous sommes décidés à le faire, nous pouvons entamer le processus de « guérison » puis de création. Il est impératif pour créer du nouveau, d’abandonner le passé et de pardonner à tout le monde.

Cela ne veut pas dire, je répète, que je cherche des excuses aux mauvais comportements. Pardonner signifie renoncer, laisser aller. « Lâcher ». Pour « attraper » du nouveau, je dois libérer mes mains, je dois commencer par lâcher.

L’acceptation de ce qui est, ici et maintenant est la clé des changements positifs dans tous les domaines de notre vie. Accepter ce qui est, ne veut pas dire que nous désirons que cela se poursuive, nous avons le droit et le devoir de choisir ce que nous désirons que devienne notre vie.

 

Voilà, j’avais envie de communiquer avec vous, je vous remercie de m’avoir accompagné sur le chemin de « ma pensée de LA VIE »

Et …. BELLE CREATION …..

Marie José

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Marie Jose A

Publié dans #VOUS ETES LE CREATEUR DE VOTRE VIE

Repost 0
Commenter cet article

Le chant du cygne 24/03/2010 19:35


Merci pour ce partage. C'est avec beaucoup d'intérêt que je t'ai lu.

Amicalement