APPRENDRE A ETRE HEUREUX / leçon 4

Publié le 29 Août 2010

APPRENDRE A ETRE HEUREUX  /  leçon 3

 

L’ACTIVITE PHYSIQUE

 

Les dernières recherches sur le rapport « corps/esprit », tendent à montrer que l’exercice physique est bénéfique pour la santé psychique.

Des expériences démontrent que chez des grands dépressifs, on obtient la même amélioration avec une demi-heure d’exercice trois fois par semaine qu’avec un traitement antidépresseur.

De plus, les patients sous antidépresseur ont montré quatre fois plus de risques que ceux qui pratiquaient l’exercice physique de rechuter à l’arrêt du traitement.

Nous ne dirons pas que l’exercice remplace le traitement, mais plutôt que l’absence d’exercice équivaudrait à l’absence de la prise d’un médicament « auto dépresseur ». On a besoin de se dépenser, et quand ce besoin reste insatisfait, on le paie !

Nous ne sommes pas faits pour rester toute la journée assis derrière un ordinateur, nous sommes faits pour courir après une antilope, qui va constituer notre repas !

Alors passer une journée derrière l’ordi, prendre la voiture pour aller déjeuner chez Mac Do et se rassoir devant la télévision ….. Vous imaginez les dégâts !

Quand on ne fat pas d’exercice on contrarie un besoin physique. Et quand on contrarie un besoin, on finit par le payer :

  • ·        « en un sens pour les psychiatre, l’exercice physique est le traitement rêvé. Il soulage l’angoisse, les attaques de panique et le stress en général, qui est en rapport étroit avec la dépression. De plus, il provoque la libération de neurotransmetteurs tels que la noradrénaline, la sérotonine et la dopamine, qui présentent de grandes similitudes avec les traitements médicamenteux auxquels nous avons très souvent recours. Faire ponctuellement de l’exercice équivaut à prendre un peu de Prozac et un peu de Ritaline au bon moment et avec le résultat escompté. »John Ratey, professeur de psychiatrie à la faculté de médecine de Harvard.

 

Le sport, en plus des effets secondaires potentiellement positif sur l’amélioration de l’image de soi, le sommeil, l’activité sexuelle et le fonctionnement du cerveau, apporte un allongement de la durée de vie et un renforcement du système immunitaire.

Qu’on souffre de dépression ou qu’on souhaite tout simplement être plus heureux, on a intérêt à faire plus souvent usage de cette « drogue miracle » tout à fait naturelle.

Toutefois, soulignons que l’exercice physique n’est pas pour autant la panacée. Parfois, les médicaments s’imposent – tous les cas de dépression ou de troubles anxieux ne peuvent pas se soigner d’une façon aussi simple, et certaines personnes seront mieux soulagées par des antidépresseurs ou des anxiolytiques que par la dépense physique. Toute fois, rien n’empêche d’inclure, petit à petit, la dépense physique dans le traitement.

 

EXERCICE :

 

Comment vous sentez-vous après avoir fait de l’exercice ?

Quel est le sport qui vous procure le plus de plaisir ?

Quand était-ce la dernière fois que vous l’avez pratiqué ?

Si cela fait plus d six mois, pourquoi ?

Qu’est-ce que cela changerait dans votre vie si vous décidiez de vous y remettre dès …. Aujourd’hui ?

 

 

GRATITUDE : liste hebdomadaire

 

Cette semaine je suis reconnaissant(e) parce que ………….

  • ·         
  • ·         
  • ·        ……………………………………………………………………………………………………………………………….

 

EXERCICE

BOUGEZ !

 

Engagez-vous à accomplir un rituel à base d’activité physique, en vous y mettant aujourd’hui même.

Ce mois-ci vous pourriez, par exemple, commencer par marcher dix minutes par jour trois fois par semaine.

Le mois prochain vous pourriez rallonger votre temps d’exercice jusqu’à parvenir à trois quarts d’heure d’affilée quatre fois par semaine……

Choisissez en fonction de vos goûts et de ce que vous pensez aujourd’hui être vos possibilités. Ne voyez pas trop « grand » au début, il vaut mieux un objectif réalisable …. Réalisé…. Qu’un objectif trop ambitieux et ….. Non réalisé. Vous aurez tout le temps de vous en fixer un deuxième, puis un troisième ….. Rappelez-vous « le tour du monde commence par un premier pas …. »

Ecrivez dans votre livre du bonheur à quoi vous vous engagez pour les …. 6 mois à venir.

 

« C’est l’exercice physique qui soutient l’humeur et conserve à l’esprit sa vigueur » Cicéron

 

Et bien je vous souhaite ….. « Que le bonheur soit en vous …. »

A bientôt ! Courage ! Il n’y a que le premier pas qui coûte ! (je parle par expérience)

 

A bientôt M.J.A

 

Cet atelier est tiré du livre « apprendre à être heureux » de Tal Ben-Shahar. Professeur de « Bonheur » à Harvard ….. Le rêve de ma vie ! « professeur de bonheur » !

 

 

Rédigé par Marie Jose A

Publié dans #APPRENDRE A ETRE HEUREUX cahier d'exercices

Repost 0
Commenter cet article