JE ME CONNECTE AU "TOUT POTENTIALITE"

Publié le 22 Avril 2009

Bonjour !

Je suis heureuse de revenir « chez moi » ! Voilà près de quinze jours, que je tourne « autour du pot », je regarde ce blog « de loin » et je n’arrive pas à y entrer vraiment ! Et je continue mon train train de vie.

Et « j’essaye » d’avancer dans la direction que je me fixe, et je ….. Galère ….. Mon dieu que c’est dur de faire les choses !

                 Et bien pas fameux tout çà comme « PENSEE CREATRICE » !
Et dire que je veux la vivre et la transmettre !


Et puis ce matin ! Je me sens de nouveau en accord avec moi-même ! Et c’est un sentiment merveilleux. Ce weekend, différents  évènements personnels, quelques rencontres aussi, m’ont tout doucement ramenés à la « maison », « chez-moi ». Et ce matin je me sens à nouveau en moi.

J’ai pris le temps de retrouver mon « rituel », celui pour lequel je n’avais « pas le temps » ces jours passé :

Quelques minutes de méditation, sur ce que je veux que soit ma vie, et prendre le temps de la VIVRE, de la ressentir en moi !
Plonger au « hasard » dans l’un de mes livres de chevet et accueillir le message. Et partager ! Prendre le temps de partager ce cadeau que je reçois ! Alors voilà :

BON JOUR !

Voilà ma lecture que je partage avec vous :

LE POUVOIR DE L’INTENTION. Dr. Wayne W. DYER.

« Le sens de l’appartenance.

Dans un monde éternel, il vaut mieux se sentir à sa place ! le côté actif de l’infini inspire non seulement un fort sentiment d’appartenance, mais aussi le sentiment que vous êtes en contact avec tous les êtres et toutes les choses qui peuplent le cosmos. Vous ne pouvez pas ne pas vous sentir à votre place, car votre présence ici est la preuve que la divine Source universelle a voulu que vous y soyez. Toutefois, lorsque vous vivez du côté inactif de l’infini, vous avez l’impression d’être coupé des autres. L’idée que tout cela est temporaire et que vous n’avez rien à voir avec l’infinie perfection de Dieu suscite en vous le doute, l’anxiété, le rejet, la dépression et plusieurs autres énergies inférieures … il suffit de passer à la conscience de l’infini pour laisser derrière soi ces sentiments morbides. Comme l’enseignait Sivananda à ses disciples :

·        La vie est une. Le monde est une seule demeure. Nous sommes tous membres de la même famille.

La création est un tout organique.

Personne n’est indépendant de ce tout.

L’homme fait son propre malheur en se séparant des autres.

Cette séparation est la mort.

La vie éternelle réside dans l’unité.

 

Cela conclut notre chapitre sur les côtés actif de l’infini. Je vous encourage à vous répéter tous les jours, aussi souvent que possible, que vous avez une nature infinie. Cela peut vous sembler un changement de perspective de peu d’importance, mais je vous assure que le fait de demeurer du côté actif de l’infini et de vous le rappeler régulièrement vous placera en position de réaliser vos désirs. De toutes les citations que j’ai lues sur le sujet, cette observation de William Blake se démarque clairement des autres : « si on nettoyait les portes de la perception, l’Homme verrait les choses telles qu’elles sont : infinies. »  

Et c’est exactement ce que nous tentons de faire : dépoussiérer le lien qui nous uni au champ de l’Intention. »

Voilà je suis heureuse de partager ce passage avec vous. Moi, il m’a permis de « rentrer à la maison ».

Ces derniers jours, j’ « essayais » de  construire ma vie, de l’intérieur vers l’extérieur. Je m’explique : je me « vivais » en tant qu’être défini, je définissais un objectif, je vivais cet objectif comme réel, et je laissais les vibrations de mon ressenti aller chercher dans « le tout potentialité », le tout énergie », la réponse à cette demande, que j’essayais de ramener dans mon univers matérialisé. J’espère que vous suivez ma démarche !

·        J’ai un désir

·        Je le vis en moi, à l’intérieur de moi, dans mon IN DI VI DU , séparé, défini, matérialisé

·        Cela provoque des ondes correspondant à ‘l’information de ce ressenti

·        Je projette par ma pensée, la recherche des réponses correspondant à cette demande et j’attends les réponses pour « matérialiser » ma demande.

 

J’espère que ma démarche est plus claire maintenant.

J’en étais là cette semaine, que tout me paraissait difficile ! Que de travail !

Et la lecture de cet extrait m’a fait un merveilleux cadeau ! Il m’a ramené à la maison ! Et ma maison c’est le « TOUT ».

Je commençais par me « séparer », m’individualiser, pour aller chercher dans le « tout », « ailleurs », « hors de moi », ma vie !!!! Dur ! Dur !

Ce matin je refais la connexion. Je suis une partie du tout, et c’est cette partie que je décide de matérialiser, pour un « moment », dans une forme et une vie définie. Ce qui est important c’est de me connecter tout d’abord au tout ! Donc :

·        Je me connecte au « tout potentialité », dont je fais partie.

·        Je vis ce « tout potentialité »

·        Je reviens à mon « in di vi du », défini, et je vis, je RESSENS, la matérialisation de ma vie définie, je fais mes choix et je les vis, je les ressens, je matérialise à travers mes sens.

·        Je reviens dans le tout potentialité, avec mon ressenti du matérialisé.

·        Je laisse venir, je suis à l’écoute de mon intuition, des synchronicités, et je les mets en actes pour les matérialiser et en faire mon vécu.

 

Je reste toujours consciente que je suis en même temps « le tout  potentialité » et une partie, un choix matérialisé de ce tout.

Je vous remercie de m’accompagner dans cette reconnexion à moi-même !

J’espère que vous aurez vous aussi trouver le message qui vous « libère ».


Laissez-moi vos messages, votre partage m’aidera surement.


Merci, à bientôt Marie José

 

 

 

Rédigé par Marie Jose A

Publié dans #VOUS ETES LE CREATEUR DE VOTRE VIE

Repost 0
Commenter cet article