« Dictionnaire de l’impossible » de Didier Van Cauwelaert.

Publié le 15 Décembre 2013

Extrait du livre « Dictionnaire de l’impossible » de Didier Van Cauwelaert.

Expérience « influencer le passé » Dr René Peoc’h

On mesure et on enregistre tous les mouvements aléatoires d’un robot autopropulsé.

Tous les mouvements du petit véhicule autopropulsé, relié par ondes radio à un ordinateur, sont enregistrés dans des fichiers Excel 3 sous Windows.

Six mois après une série de 1720 mouvements aléatoires d’une durée de 20 minutes, il est demandé à des volontaires (ignorant la teneur et le but de l’expérience) d’ouvrir au hasard un fichier, après s’être concentré cinq secondes pour obtenir « d’avantage de déplacements vers la droite, ou vers la gauche, ou vers l’arrière, ou circulaires, comme ils préfèrent, mais leur projection mentale doit être claire et ferme.

Précision capitale, l’expérience effectuée six mois au par avant n’a pas eu de témoins humains. Les enregistrements sous Windows des mouvements du robot on été imprimés sur des feuilles de papier, mais personne n’en a pris connaissance. Le premier observateur de ces mesures est donc celui qu’on charge de les modifier mentalement, un semestre plus tard. Sa pensée sera-t-elle plus forte que les lois du hasard ?

Et bien oui. De manière irréfutable sur un plan statistique, Peoc’h nous prouve qu’une simple action mentale en direction du passé, peut influencer un résultat qui dort dans une machine. En revanche il est strictement impossible de modifier des mesures déjà validées par une conscience humaine. Dans tous les autres cas, le tracé que découvre ou invente le volontaire en ouvrant le fichier reflète son désir : il a obtenu ce qu’il voulait. (par exemple plus de déplacements vers la droite) dans une proposition significative.

Ainsi, pour chaque expérience portant sur 800 fichiers, ouverts au petit bonheur, « il y a moins d’une chance sur 10000 pour que le tracé obtenu soit conforme au hasard théorique ». Et pourtant, ce tracé était déjà celui imprimé sur la feuille de papier au temps réel de l’expérience, six mois avant que le volontaire y mette « son grain de sel ».

Dans notre conception d’un temps linéaire, il est donc flagrant que l’effet a précédé la cause…..

Conclusion : « la volonté peut agir de manière rétroactive sur un phénomène passé ». Cela s’appelle la rétro psychokinèse.

« Nos expériences montrent que la pensée est suspecte de voyager dans le temps pour participer à des évènements survenant habituellement au hasard. On ne peut pas dire qu’il y a transformation du passé. Il s’agirait plutôt d’une action à la fois présente (observation des tracés) et contemporaine des évènements dans le passé (influence sur le générateur aléatoire). Qu’importe, les résultats sont là pour prouver qu’un évènement aléatoire qui n’a pas été observé par un être vivant reste en partie influençable. »

Rédigé par Marie Jose A

Repost 0
Commenter cet article

Angeline 21/04/2017 13:26

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog.

Angelilie 07/04/2017 18:09

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

serrurier paris 24/11/2014 16:42

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

organique 12/11/2014 09:45

Merci beaucoup pour ce post. Sympa.